COMPTE RENDU DE LA SORTIE DESOBSTRUCTION DU SAMEDI 22 JANVIER 2022 AUX POULETTES

89ème sortie.

Compte rendu n°1 de Gérard D

Nous sommes moins oeuforiques.

Ce samedi 22 janvier il fait froid : 4°, mais le vent renforce l’impression de froid.

Cela n’empêche pas la présence de : Jean-Jacques A, Arnaud M, Marcel C, Janine D, Pierrot G, Claire et Gilles M, Sylvane et Baba R, Ghislaine P et Gérard D.

A 10 h nous commençons à installer le chantier.

Jean-Jacques nous confie le nouveau détecteur de CO2 que le club a acheté. Nous le descendons, nous sommes trois : Arnaud, Gilles et Gérard.

En arrivant au fond, nous constatons que le dernier boum n’a rien fait : les deux trous sont intacts et il reste seulement les coins qui bloquaient le cordeau : ils n’ont pas bougé.

Le reste s’est consumé. Cela est étrange. Première mesure de CO2 : 1300 ppm

Nous ne sommes pas assez nombreux pour sortir les gravats du fond à l’extérieur. Soit nous sortons ce qui est entassé à 4 m du fond, soit nous continuons à remplir le peu de place qui reste à cet endroit.

Nous commençons par nettoyer le fond, après nous essaierons de sortir ce qui est entassé au-dessus.

Le burineur est descendu. Les artifices ont, quand même, micro fissuré la roche. Nous faisons attention de ne pas trop buriner près des trous au cas où !

Nous remplissons quelques bacs, puis Gilles remontent en surface, il n’est pas bien. Il doit avoir des restes de son gazage de mercredi dans une autre cavité. Nous continuons à deux, Arnaud et Gérard. Nous enlevons complétement la bosse qui nous gênait. Nous arrivons à la base des trous et nous voyons que tout est consumé.

Puis après un appel de la surface nous remontons manger.

Dehors il fait froid, mais en se calant dans la garrigue et avec le soleil nous arrivons à casser la croûte sans être trop frigorifiés. Pour finir le repas nous goûtons le cake à l’orange de Claire. Avec le vin et les cerises à l’eau de vie, nous ne sommes pas loin des recommandations de 4 fruits par jour!

Une bonne surprise : Serge A. nous rend visite pour boire le café. Nous, nous buvons ses paroles, ce sera sans conséquence en cas de contrôle d’alcoolémie.

Puis nous redescendons à trois pour finir le nettoyage au fond : Marcel, Arnaud et Gérard.

Nouvelle mesure avec le détecteur : 3200 ppm et 14.2° de température. Au bout de 5 bacs de remonter au-dessus, il faut se rendre à l’évidence : c’est plein! Nous voyons mieux le fond, ce n’est pas très engageant : c’est une fente de 10 cm de large sur 30 cm de haut.

Le plafond est en pleine roche et le sol est en glaise. Nous voyons sur 50 cm devant.

Mais il faut rendre l’accès un peu plus confortable pour pouvoir y travailler

Nous remontons en surface le burineur et le détecteur, il y a Philippe H qui nous rend visite.

Nous redescendons le matos de perçage; Nous sommes deux Arnaud et Gérard.

12 trous sont faits mais seulement 10 sont remplis. Nous remontons en enlevant la ligne électrique et le téléphone.

Il est 18 h, le vent a forcit et ça caille, les femmes sont dans les voitures.

Nous plions le chantier dans la précipitation, si bien qu’avec les tuyaux de ventilation et la ligne de téléphone, c’est la ligne de d’allumage qui se barre à – 5m. Ce n’est pas commode quand nous voulons faire un feu d’artifice.

Un dernier problème avec la boite à étincelles, puis avec une batterie, nous arrivons quand même à faire partir les bonbons.

Mais le souffle mistralien énorme qui remonte à la surface à cette occasion, ne présage rien de bon pour le résultat.

Nous allons attendre des conditions météos plus favorable pour revenir aux Poulettes.

Gérard

Compte rendu n° 2 de Pierrot G

SORTIE ARDECHOISE DU 22 JANVIER 2022 DESTINATION : AVEN DE LA POULETTE BUT : DEBLAYAGE DU TERMINUS A -26 METEO : JOLI TEMPS MOINS FROID LE MATIN ET TRES FROID L’APRES-MIDI A CAUSE DU MISTRAL

PARTICIPANTS : GERARD D ET GHISLAINE P. PIERROT G ET JANINE D. J. JACQUES A. MARCEL C. GILLES M ET CLAIRE. ARNAUD M. BABA ET SYLVANE R. VISITE DE PHILIPPE H ET DE SERGE A.

On arrive à l’aven, il y a déjà quelques voitures mais J.J et Baba ne sont pas encore là. Le temps de discuter en cherchant un coin ensoleillé, l’équipe se trouve complète sauf Yves B qui est absent. On risque de ne pas être assez nombreux pour ressortir les déblais. Vu le froid nous sommes assez lents pour nous habiller. Gérard fonce au fond voir le résultat suivi par Gilles et Arnaud. Le treuil est installé par Marcel, je reste en relais avec lui à -6m. Avec le marteau-piqueur Gérard s’occupe de nettoyer les parois et il s’aperçoit que certains trous ont fusé par le bas. Les dégâts constatés ne sont pas terribles mais en fait les déblais sont répandus au sol en amont, nous ne les ressortirons pas ce matin. Du coup en insistant avec la machine la reprise de l’objectif s’en trouve un peu élargi mais il est midi trente. C’est l’heure du repas et l’on se réunit dehors bien à l’abri du vent. Subitement vers 13 H 30 le Mistral redouble d’intensité (-3°ressenti !) C’est presque intenable à supporter ! Gilles ne redescendra pas car son état reste nauséeux suite à son gazage de mercredi dernier. Arnaud accompagne Gérard au fond pour continuer le travail aidé aussi par Marcel, moi je tente d’aller leur donner un coup de main mais j’ai toujours une petite trouille au passage du puits remontant vers -15. Il faudra que j’y installe à l’avenir une corde de sécurité à cet endroit car la position des barreaudages n’est pas bonne. Je remonte à mon poste préféré vers- 7 et attends les évènements. On remonte le « piqueur » puis Gérard attaque les perçages (12 trous de 600). Dehors vu le vent glacial, les femmes sont partis en balade. Finalement c’est bien dans le trou qu’il fait meilleur. Il y a un peu de CO2 ! En fin de journée nous commençons les rangements pour s’occuper un peu en attendant l’équipe de mineurs. Aucun bac ne sera remonté. Il est 17 h 30 quand Gérard ressort. Les berlingots sautent toutes ? (Nous le saurons à la prochaine sortie) La suite du trou n’a pas l’air d’enthousiasmer Gérard. Nous décampons à la tombée de la nuit avec le moral assez bas.

TPST 5 H.

Pierrot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.