Canyon du Roujanel

15 mai 2022 – Charlotte – Ludwig – Arnaud

La voiture est prête je n’ai plus qu’à m’affranchir de ces 3 heures de route qui me sépare du Ruisseau du Roujanel. Les courses sont faites, et la caisse de nourriture est pleine. Le matelas, le duvet, l’éclairage, le matériel de canyon, tout me suit dans ma petite maison 1.9 diesel.

Continue reading « Canyon du Roujanel »

COMPTE RENDU DE LA SORTIE A LA GROTTE DU PETIT POMEROL EN FORÊT SAOU DU 16 AVRIL 2022


Participant : Serge A

Marche d’approche de 40mm depuis le parking du Pré Brun la Vèbre pour arriver à la cavité. Cette cavité qui à mon humble avis, n’a jamais été l’abri d’un quelconque ermite. Tout au plus, pour des bergers, des chasseurs, en quête d’un lieu pour se protéger, du mauvais temps et pourquoi pas un poste d’observation pour des résistants de la dernière guerre entre 1943 et 1944 car un camp du maquis était installé dans la forêt, voir en remontant plus loin pendant les guerres de religion elle aurait pu servir là aussi de poste d’observation, un camp des protestants lui aussi était installé dans la forêt.

J’en veux pour preuve : l’inconfort du lieu (plein nord), son accessibilité difficile, pas de traces de foyers anciens, pas d’aménagements si ce n’est une murette de protection et de plus aucun points d’eau à proximité.

Quant à la célérité des observations effectuées par des spéléos vertueux !! il me parait nécessaire de donner un point de vue, sur la description karstique du lieu.

En effet, il s’agit d’une cavité formée par gélifraction, et autres formes d’érosions (éolien et éboulements) située sur un avancement de la falaise, juste au-dessus se situe un important décollement d’une longueur de 8m et de 0,70 cm de largeur. Descente en oppo estimée à 6m de profondeur.

Tout ceci est en relation directe avec la cavité au bas de la terrasse herbeuse. (Voir topos)

Ce qui pour l’avoir escaladé donne l’illusion d’une cavité haute, issue du décollement et présentant un risque non négligeable (blocs coincés).

En résumé:

Nous sommes dans une zone purement tectonique ne présentant aucunes traces de creusement. Une tentative de désobstruction à la faveur d’un joint de strate étroit encore une fois sur remplissage extérieur, ne présente aucune suite possible.

Quelques ossements sans grande importance.

Vision poétique : J’ai vu un aigle planant au-dessus du synclinal et ses redressements spectaculaires au-dessus du grand Pomerol allant où bon lui semble !!!

Serge