Compte rendu de la désob à La Baume au Grand Echaillon du samedi 30 juillet 2022

Logo club de spéléo Montélimar

Notre sortie du samedi précédent nous avait titillé lors de la reconnaissance de La Baume.

Ses dimensions, son courant d’air froid.. il fallait revenir.

C’est pourquoi ce samedi matin nous nous retrouvons sur le parking du Grand Echaillon.

Dès 9 h , il y a Claire et Gilles, Ghislaine et Gérard. 3/4 plus tard arrivent Janine et Pierrot, Gaby et Jacky. Jacky a une nouvelle voiture et ils ont fait le voyage avec.

Après avoir évoqué les péripéties de Pierrot et son vélo électrique, nous nous dirigeons en voitures jusqu’au col du Lyon. De là nous allons à pied jusqu’à la Baume. A l’intérieur, après un passage bas, nous devinons une ancienne désob en bas de la première salle. Nous rampons sur des blocs horizontalement pour arriver à une seconde salle déclive calcitée. Le fond est obstrué par des blocs qui faut dégager.

Nous attaquons le fond à deux : Gilles et Gérard. Pierrot et Jacky essaient de rendre plus praticable les différents passages encombrés de blocs entre l’entrée et le fond.

En allumant un mosquito, le courant d’air est bien présent entre les blocs. Nous remontons des blocs et en cassons d’autres à la massette burin. Plus on en remonte plus le talus se verticalise, devenant dangereux. Enfin un trou noir apparaît au fond. Nous nous concentrons sur cette possible suite.

Le dégagement se fait petit à petit, mais nous apercevons rapidement la fin , le fond est bouché à 1 m plus bas. Le courant d’air est il de convection ? Nous rangeons le matos pour remonter. Pierrot et Jacky sont partis depuis longtemps. Il est 13 h.

Nous retournons aux voitures pour casser la croûte, les femmes se sont installées au soleil, le vent est assez fort et l’ombre trop froide.

Le casse croûte terminé, nous reprenons les voitures pour aller un peu plus loin sur la route du col de la Bataille. Pierrot et Jacky descendent dans le vallon de Comblezine pour aller voir le scialet du même nom. Gilles et Gérard partent à la recherche du scialet Mayou qui est pointé au dessus de La Baume. La prospection d’une falaise dans les bois ne permettent pas de retrouver ce scialet.

De même Pierrot et Jacky n’ont pas trouvé le « vrai »scialet de Comblezine.

Nous nous séparons à 16 h.

Gérard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.