Cavité dans le ruisseau d’imbours affluent du ruisseau du Rimouren en Ardeche

Petite mise au point sur la découverte de cette cavité qui aurait pu s’appeler ‘’grotte de l’Ursus’’ ou présomptueusement du nom de son inventeur.


Il était une fois, une petite cavité dans un très beau canyon aux parois de calcaire ocre qui se parcourt avec délice, de marmites de géant, en cascades bleus, avec des passages en baignoires de roches polies où l’on plonge dans une eau parfois turquoise.
Un de ses affluents que l’on remonte de cascatelles en gours, aux rebords ourlés de tufs est aussi un ravissement.
C’est au cours de mes nombreuses prospections en solitaire que je tombe, sur une cavité en paroi. Une petite escalade nécessitant un point d’ancrage pour la sécurité, aboutie à une fort belle galerie, témoin d’un passé, rongé par le temps. Au bout de cette galerie un passage bas amène à une petite salle.
Une cheminée remonte vers la surface.

Je suis assis sur un bloc de calcite et regarde le plafond obstrué. En me retournant je découvre, un crâne d’Ursus à l’envers complètement scellé dans la calcite, émouvant moment de cette découverte !
Supposant que la bête fut piégée par la cheminée ouverte ou simplement là de sa propre volonté. En ressortant, je tombe d’ailleurs sur une belle griffe (impressionnante).
Mes amis du club M.A.S.C reviendront plus tard pour découvrir après désobstruction une autre petite salle appelée pingouin (origine d’une concrétion posée là en sentinelle).
Pour finir il est nécessaire parfois de rappeler que l’on doit éviter de s’arroger des découvertes faites par d’autres. Quelle nécessité sous l’emprise de l’orgueil de le faire.
De là à donner son nom à des cavités, c’est déjà pour moi d’une vanité sans égal.
Je me permets de faire cette petite mise au point. Ayant appris fortuitement qu’une personne s’appropriait cette découverte, elle aurait même apparemment fait venir un spécialiste des Ursus. Cela reste à confirmer.

Amicalement


Serge AVIOTTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.