Armedia 2

Compte rendu de la grotte Armedia du 10 avril 2022. Participants : Philippe, Ludwig

Les voyants sont verts. La météo est clémente. À nous Armedia. Au fil de la semaine, la liste des participants fond comme neige au soleil, et nous retrouvons Philippe et moi pour ce festival de concrétions.

Je n’ai pas oublié ma boulette de début d’année…. Puis, qui n’a jamais oublié les amarrages chez lui…. Bon.

Un groupe féminin se constitue afin de randonnée pendant que les mâles alpha font du sport, du vrai. Sitôt le bulletin de vote déposé en ce dimanche électif, je remplis la voiture et mets le cap vers Mejanne le clap, une fois Rita et sa copine récupérée.

Tout le monde est à l’heure au Vival de Méjanne et le pique-nique sera notre prochaine étape dans la campagne gardoise.

14 h 00, nous partons vers Armedia et les filles papotent au soleil.

Arrivée devant la cavité, Philippe me lance un “Tu équipe ? “ Moi être ravi. Je sors les 30 amarrages et m’en décore le baudard. Je suis prêt pour ce -40 méga fractionné.

Je m’engouffre dans ce petit trou bordé de traces d’argile. il est suivi de près par une étroiture tubulaire, je force.

Je force beaucoup, mais je passe, on verra au retour.

Petite salle chaude qui propose une main courante menant au puits. C’est broché et facile. La cavité est très chaude en température. Tout en équipant la descente, j’arrive au premier fractio plein gaz, Philippe, au dessus, fignole une main courante. Il me signale la présence de co2…. Je confirme. Je confonds chaleur et gaz.

Je viens de finir de poser le premier fractio et je n’ai toujours pas récupéré mon souffle. Philippe me signale beaucoup de Co2 au-dessus, il s’essouffle en posant une main courante debout dans une salle…. Donc il doit y en avoir beaucoup…

J’attaque donc une conversion qui prendra 10 minutes et verra la disparition de ma clé de 13 au fond du gouffre. Essoufflé en étant statique, c’est bizarre et on n’est pas à l’aise. Je remonte tranquille et rejoins Philippe qui me veille, c’est cool. On démonte et on ressort en 20 minutes. On est gazé !!!

L’Étroiture passe bien. Je ne vois pas qui pourrait être en difficulté par ce petit tube ? Une légende gardoise sans doute.

Il nous reste deux heures avant le retour des pipelettes, et nous mettons à profit ce temps libre pour que Philippe m’apprenne le nœud de tisserand.

Très bizarre de tenir une grosse corde avec une petite. 🙂

Qu’il est bon d’être l’apprenti de temps en temps. Partager un savoir, c’est cool. Je sais faire un nœud de plus, et ça n’a rien coûté à Philippe.

Vers 18 h 00 le groupe rando nous rejoint, on goûte et on se sépare.

Soleil, chêne vert et nœud de tisserand, Armedia pas cette fois.

On se prosterne devant un mâle Alpha 😉

3 thoughts on “Armedia 2

  1. L’etroiture d’entrée n’est pas la pire de cette grotte, il y a bien plus pénible au fond avant d’atteindre le petit lac ( étroite verticale et glissante). Par contre je n’ai pas souvenir du CO2 malgré ma dizaine de visites dans cette magnifique grotte.

    1. Bonjour à tous, Joël Duley du GSBM Bagnols sur Cèze.
      Je vous signale un autre accès à Armédia. Après l’étroiture d’entrée au lieu de descendre dans le puits direct, il faut partir en MC sur la droite passer un passage étroit qui débouche direct sur un puits parallèle beaucoup plus praticable et agréable. Equipé par Pierre Bevengut en goujons de 12 mm avec plaquettes. 06 51 94 01 05

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.