Compte rendu du 7 septembre 2022 sortie aux carrière de l’echallion

TPST 3 heures

Participant : Claude B

C’est sur invitation d’un club de Grenoble que je suis retourné faire une petite escapade à la
carrière de l’échaillon, carrière où j’ai pu explorer l’entrée, lors du stage de secouriste isolé en avril 2022.

En passant par la nationale reliant Grenoble à Valence, la D1532, au lieu-dit le bec de l’échaillon. Depuis la route, on ne distingue presque plus rien de ce site, abandonné depuis 1936.

La pierre calcaire produite était appelée et vendue comme marbre pour sa qualité de polissage
et sa tenue au gel. (ref cds isère N°42) En ce mercredi après-midi, après un premier regroupement pour manger, nous sommes un
petit groupe équipé de nos casques et de nos lampes, nous montons à l’entrée de la carrière afin de commencer notre exploration. Desuite, je suis surpris par les volumes hors du commun, les hauteurs sous plafonds et les grandes salles aux volumes impressionnants. La longueur totale des galeries est d’environ 2 500 m, elles sont creusées dans du très beau calcaire. Le site possède de nombreux restes de l’ancienne exploitation, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. On peut voir le long des galeries des vestiges de l’exploitation comme des rails, poulies et autres wagonnets , vestiges d’une activité humaine d’un autre temps. Au détour d’une galerie, nous croisons un groupe de 4 personnes, ils nous expliquent être de Grenoble et nous donnent gracieusement la topo des lieux.

Sur le chemin du retour nous prenons encore quelques photos, dehors l’orage menace nous prenons la décision de redescendre aux voitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.