Initiation canyon du Malacon

Journée du 27 mars 2022

  • Participants :
    • Rita
    • Charlotte
    • Selene
    • Arnaud
    • Sebastien
    • Ludwig

Rita :

Sauter, est-ce tomber ? Sauter dans l’eau, est-ce une chute ?
Un grand nombre de questions philosophiques se bousculent dans ma tête à l’issue de ce premier canyon mouillé (j’avais déjà fait deux canyons secs), mais je vais, lecteur, t’en épargner l’énumération.
Qu’il te suffise de savoir que j’ai passé une excellente journée avec ce petit groupe. J’ai adoré cette expérience en pleine nature, j’avais vraiment envie du contact avec l’eau. Je savais que le canyoning m’obligerait à dépasser mes limites et notamment ma peur de la chute.
Bizarrement je me faisais une grosse idée du fait de sauter dans beaucoup d’eau mais c’est plutôt le fait de sauter dans pas beaucoup d’eau parfois qui m’a impressionnée le plus.
J’adore les descentes en rappel dans l’eau ! J’ai hâte de renouveler l’expérience, même si je sais que ça sera sûrement beaucoup plus engagé que ce canyon idéal pour une initiation.
Merci beaucoup à Ludwig pour cette proposition, pour son accompagnement toujours au top avec ses blagues alakon et sa réelle gentillesse.

Charlotte :

Premier canyon de l’année, dans la Drôme. Un canyon que je connais déjà mais que je suis ravie de refaire. De plus, c’est l’occasion d’inaugurer ma nouvelle combinaison néoprène, acheté spécialement pour les futurs canyons de la saison. Le but de la journée, est surtout d’initier et apprendre les règles de sécurité pour ceux qui n’en ont jamais fait.
Le temps est gris, mais chaud. On est tous en forme et heureux de mettre nos fesses dans l’eau glacée de 4C° mais aussi de sauté de plusieurs mètres de haut (apparemment, on est mazo au MASC). Mais la journée reste quand même magnifique et j’attend avec impatience les autres canyons…

Arnaud :

Nous partons sur la marche d’approche d’une trentaine de minutes où heureusement nous avons pas mis notre néoprène que nous mettons arrivés les pieds dans une petite rivière. Nous entamons le canyon tranquillement jusqu’au premier saut, très amusant mais un peu froid à la tête. Nous continuons et passons un rappel sans difficultés. Nous arrivons au moment crucial, le toboggan de 10 mètres que je teste au second passage puisque la première fois je choisis le saut. En résumé, une très bonne initiation avec de bonnes sensations, je veux refaire du canyoning !

Ludwig :

1er canyon de la saison 2022.
Plaisir de faire partager ce petit canyon du Vaucluse situé dans la Drôme. Toujours en eau de 20° à 10°. Pour nous c’était 10°…. Pas mal de bloc ont bougé cet hiver, quelques vasques ont perdu un peu de hauteur d’eau sauf la C11 ou nous nous sommes fait plaisir. Nous étions tout seul et l’eau était d’un très joli bleu. On a une bonne base pour mouiller les combi quand on veut.

Sébastien :

Après presque 2h de route et de longues conversations avec Shasha et Arnaud, nous sommes arrivés dans un endroit magnifique. Puis petite randonnée en petite tenue pour voyager léger, la arrive le moment compliqué… mettre sa combinaison néoprène. Ensuite c’est parti pour un baptême de canyoning, un retour en enfance et la joie de faire du toboggan et des sauts dans une eau froid, dur dur car je suis frileux mais les sensations étaient intense. L’aventure continue pour arriver à ce fameux saut de 11m, j’avais vraiment envie de le faire… pour le 1er saut en mode toboggan, pour tâter le terrain et la l’envie de faire le plein de sensations donc c’est partit pour le faire en sautant cette fois ci. Je ne regrette pas de l’avoir fait même si j’ai pris un sacré plat qui m’a sonné 🙂 Au moins mon dentiste va être content de me voir .
Une journée incroyable, une équipe de choc cela fait vraiment du bien… à bientôt pour de nouvelles aventures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.