Sortie formation à la grotte du chat

  • Participants:
    • Séléne
    • Fanny
    • Rita
    • Arnaud
    • Jojo
    • Ludwig
    • Sebastien
  • TPST: 5h

Après un peu plus de 1h de route, nous nous retrouvons sur le point de RDV à Lagnes à 10h. Garé à 100 mètres du la grotte du chat. Nous avons un cadre reposant et un beau soleil.

Sans perdre de temps nous nous sommes équipés et c’est parti pour l’aventure. Arnaud et ludwig sont partis en éclaireur pour équiper la cavité mais soucis, les grilles sont fermées avec du fil de fer. Ludwig grâce à son outil magique à pu ouvrir la grille. Avec Fanny, Rita, Jojo et moi nous avons fait un atelier en pleine air pour s’entraîner sur les clés et les fractios dans la joie et la bonne humeur. Un atelier riche en conseils qui m’a redonné confiance en moi grâce aux conseils des copains.

Après 45 minutes nous avons rejoins la cavité, et c’est partit pour la descente. Cette cavité de 40m de profondeur avec beaucoup de fractios, idéal pour s’entraîner, la particularité de ce puits, est le côté intime avec la roche .
Certains fractios sont pas évident, surtout si les longes sont courtes, obligé de se rapprocher au plus près des plafonds en mode spider-cochon. Après une descente agréable, une pause déjeuner mérité au fond du puits. Petit moment de culture autour d’un café (que j’ai pas eu du coup, snif) et c’est parti pour la remontée.


Sans le vouloir, elle était divisée en 3 ateliers : peloton de tête avec Séléne, Ludwig et moi suivit de Fanny et Jojo et pour terminer Rita et Arnaud pour déséquiper. Nous avons eu la chance de pouvoir voir Ludwig en mode grenouille lors de la remontée. Cet remontée était sous le signe des cordes qui s’emmêlent, et des longes trop courte. J’ai découvert Sélene en mode râleuse 🙂 , de mon côté pas trop de galère à part les cordes qui s’emmêlent. Cette journée était prévue pour bosser la technique de la corde mais grimper à l’aide des parois c’est sympa aussi, non non je ne balance pas les noms. A la sortie on s’est posé pour attendre les retardataires, les moucherons se sont fait plaisir, merci Rita :-).

L’attente fut longue, mais que se passe t-il, un soucis ? Non non juste un kit bien lesté qui freine la remontée.


Bravo Rita pour avoir déséquiper la cavité, tu as géré pour ta 1ere.
Retour aux voitures et départ à 17h30. Journée vraiment sympa , tres convivial, nous avons tous bien progressé. À bientôt pour de nouvelles aventures.

Sébastien.


Note de Rita :

Ce que j’ai particulièrement aimé dans cette journée, c’est deux choses.
D’abord du point de vue collectif, j’ai le sentiment que tout le monde a pu pratiquer à son niveau et apprendre quelque chose et l’ambiance était sympa.
À titre personnel, j’ai déséquipé pour la première fois. C’était plus physique que je ne l’aurais cru parce que le sac dans lequel on remballe la corde au fur et à mesure est quand même bien lourd et il a tendance à se coincer beaucoup. A part ça j’ai un peu galéré sur un ou deux fractios à la montée mais cette fois j’ai compris pourquoi : c’est que je me rapproche trop des fractio, pour pouvoir me longer facilement, si bien que je ne suis pas en poids sur ma longe mais sur le croll alors forcément, quand je veux enlever ce dernier, ça ne marche pas !
Côté déséquipement j’ai un peu galéré avec un mousqueton que je n’arrivais pas à dévisser mais sinon ça va.
Je suis contente d’avoir participé ainsi à toute petite échelle à l’organisation matérielle de cette sortie.
Un grand merci à Ludwig qui a beaucoup donné de sa personne pour que cette journée journée se passe bien dans une ambiance inclusive et bienveillante (lol).

Note de Ludwig :

A 7 en progression sur un mono puits parsemé de fractio tout les 3 mètres, ça renforce les liens…

Note de Jojo :

Cette petite journée de travail sans stress, a la cool sur corde dans une grotte très étroite fût très instructif et formateur pour chacun et chacune d’entre nous … Beaucoup d’entraide et de soutien nous ont permis de progresser … C’est en pratiquant qu’on évolue … A refaire ….

Note de Fanny :

Ce dimanche 2e sortie cordes pour moi, à la grotte du chat
Nous avons revu les bases (vitales) avec Rita pendant que Ludwig et Arnaud équipaient la grotte
Nous nous sommes donc entraînés au pied d’un arbre, Rita a envisage toutes les possibilités auxquelles nous serions confronté et également toutes les situations qui pourraient se produire. Une fois le rappel des règles de sécurité fait, nous sommes donc descendus dans la grotte. Une légère pression mais j’étais juste derrière Rita, qui m’a encadré , m’a fait part de ses expériences, c’était top. Aucune idée du temps que nous avons mis à descendre mais c’était de loin la partie la plus facile ….. Une fois tous au fond du trou (oui oui) nous avons pris notre casse croûte et c’est parti pour la remontée 🥵🥵
Au départ tout se passe bien, mais j’ai rencontré quelques difficultés, Jojo en est témoin, j’ai imaginé un moment attendre patiemment la mort mais il y avait derrière moi Arnaud et Rita. J’ai donc tout donné et suis arrivée , non sans peine, à me hisser, avec une technique de spéléo « bio » selon Ludwig, pourquoi utiliser une poignée quand on peut s’user physiquement ??
Mes coudes gardent quelques traces de cette sortie , mais j’en sors plus confiante et plus aguerrie.
Merci à Rita et Jojo pour leur aide et à Ludwig pour être l’initiateur de ces journées formation

Note de Arnaud :

Une fois équipé, avec Ludwig nous descendons pour équiper. Il me fait un rappel du noeud de fusion et du Mickey puis je commence l’équipement. Équiper c’est cool mais mieux vaut être grand. Je ne rencontre pas vraiment de difficulté grâce au précieux conseils de Ludwig. J’ai apprécié équiper et voir Fanny l’oiseau, remonter sans la poignée, simplement en battant des ailes.
En résumé, la sortie était super cool et instructive, à refaire !!


Jeux concours : Gagne un selfie avec Charlotte…

Dépose en commentaire le nom du propriétaire de ce coude plein de rougeurs et gagne un selfie avec charlotte la fraîche !!!

Mais c’est à qui ?

6 thoughts on “Sortie formation à la grotte du chat

  1. C’est le coude d’un oiseau de l’espèce des fannytum remontum sans la poignum qui un oiseau sous terrain très rare de nos jour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.